Quels sont les avantages d’être végétarien ?

Suivre un régime végétarien présente de nombreuses vertus. Au delà de la cause animale, il y a votre état de forme et votre santé. Explications !

Les avantages d’un régime végétarien

Perdre du poids

Dans le régime végétarien, il y a une grande variété d’aliments qui ont un nombre élevé de calories. Par exemple, la crème glacée, les biscuits, les pains et les croustilles. Cependant, la plupart des végétariens sont capables de perdre du poids parce que leur régime alimentaire se concentre sur les produits végétaux.

Les végétariens ont tendance à avoir un indice de masse corporelle (IMC) plus faible que les omnivores.

Ainsi, des études ont montré l’efficacité des régimes végétariens pour réduire le risque d’obésité, on peut donc dire qu’ils donnent de meilleurs résultats en matière de perte de poids par rapport aux régimes hypocaloriques.

Cependant, pour avoir une alimentation saine et même pour perdre du poids, il faut s’assurer de l’apport calorique nécessaire. Pour ce faire, nous aurons recours à des aliments très nutritifs, tels que les noix, la noix de coco ou l’avocat.

Ce type d’aliment est riche en graisses saines, telles que les Oméga 3, qui peuvent réduire l’accumulation de graisses dans l’organisme. Ils accélèrent le métabolisme et facilitent ainsi la perte de poids.

Nutrition saine

Un régime végétarien laisse plus de place aux aliments sains, qui font partie d’une alimentation équilibrée. Par exemple, les fruits, les légumes, les grains entiers, les légumineuses, les noix et les graines.

Ces aliments fournissent des vitamines, des minéraux, des fibres, des acides gras et des protéines végétales. De plus, ils fournissent une alimentation plus saine car ils sont exempts de graisse et de cholestérol.

Sans aucun doute, les principaux avantages d’un régime végétarien bien planifié comprennent la faible contribution des graisses saturées contenues dans les produits animaux, ainsi que la contribution nulle du cholestérol qui en découle.

D’autre part, les personnes qui optent pour le végétarisme pourront augmenter leur consommation de fibres, ce qui aura une influence positive sur la diminution de la prévalence du cancer de la prostate et du côlon. De plus, d’autres avantages de ce type de régime sont son pouvoir cardio-protecteur, sa réduction du risque d’obésité et de diabète de type 2.

Conséquences du régime végétarien sur la santé

Les régimes végétariens sont associés à un risque plus faible de cardiopathie ischémique, d’hypertension, de diabète de type 2, d’obésité et de certains cancers.

De plus, les régimes végétariens à faible teneur en gras, en combinaison avec d’autres facteurs liés à un mode de vie sain, se sont avérés efficaces pour traiter ces maladies.

Une faible consommation d’aliments contenant des gras saturés et du cholestérol et une consommation élevée de légumes, de fruits, de grains entiers, de légumes verts, de noix et de graines, et de produits de soya riches en fibres et en antioxydants sont des composantes d’un régime végétarien qui contribuent à la réduction des maladies chroniques.

Prévention du cancer

Le régime végétarien prévient le cancer. De nombreuses études montrent que les végétariens ont un risque de 50 % moins élevé de mourir du cancer que les non-végétariens.

De même, le nombre de cas de cancer du sein est beaucoup plus faible dans des pays comme la Chine, où le régime alimentaire est basé sur la consommation de légumes.

Il est intéressant de noter que les femmes japonaises qui suivent un régime non végétarien, plutôt que leur régime traditionnel, ont un risque huit fois plus élevé de développer un cancer du sein.

Les végétariens sont également moins touchés par le cancer du côlon. Ce que l’on mange de l’animal est presque toujours riche en graisse et très pauvre en fibres.

La viande et les produits laitiers contribuent à de nombreux types de cancer, notamment ceux du côlon, du sein, de la prostate et d’autres organes.

Le cancer du côlon a été directement associé à la consommation de viande.

Les régimes alimentaires riches en matières grasses stimulent la production d’œstrogènes, en particulier l’œstradiol, dont les taux élevés sont associés au cancer du sein.

Une étude récente a démontré l’association entre la consommation de produits laitiers et un risque accru de développer un cancer de l’ovaire.

Les végétariens évitent les graisses animales – associées au cancer – et consomment beaucoup de fibres et de vitamines, qui sont des facteurs de prévention de cette maladie.

Prévention des maladies du cœur

Le régime végétarien permet également de prévenir les maladies cardiaques. La viande est la principale source de gras saturés et de cholestérol dans l’alimentation. Les végétariens évitent ces produits à haut risque pour leur système cardiovasculaire.

De plus, la viande ne contient pas de fibres, ce qui aiderait à réduire le taux de cholestérol.

Un régime végétarien – pauvre en gras et riche en fibres – associé à des modifications du mode de vie – comme l’exercice et l’abandon du tabac – peut renverser le processus de l’athérosclérose.

Contrôle de l’hypertension

Avantages pour le cœur : Les végétariens ont un taux de cholestérol beaucoup plus bas que les mangeurs de viande, et les maladies cardiaques sont rares chez les végétariens. Les repas végétariens sont faibles en gras saturés et contiennent généralement peu ou pas de cholestérol.

Meilleure tension artérielle : Les nutritionnistes ont remarqué que ceux qui ne mangeaient pas de viande maintenaient une pression artérielle plus basse.

On a également constaté que deux semaines seulement d’un régime végétarien suffisaient à réduire la pression, peu importe la teneur en sodium du régime.

Prévention du diabète

Des études d’observation montrent que la fréquence du diabète de type 2 est de 1,6 à 2 fois plus faible chez les végétariens que dans la population générale.

Des études cliniques ont montré que les régimes végétariens entraînent une plus grande perte de poids et une plus grande réduction de la glycémie à jeun.

Le diabète insulino-dépendant peut être contrôlé, et parfois guéri, avec un régime végétarien à faible teneur en gras et de l’exercice quotidien.

Un régime alimentaire faible en gras mais riche en fibres et en glucides complexes permet une action plus efficace de l’insuline, avec un contrôle plus facile du taux de sucre dans le sang.

Dans le diabète insulinodépendant, le régime végétarien n’élimine pas la nécessité d’injecter de l’insuline, mais il permet de réduire la quantité d’insuline.

Prévention des reins et des calculs biliaires

Il a été démontré qu’un régime végétarien réduit le risque de formation de calculs biliaires et rénaux.

Les régimes alimentaires riches en protéines, en particulier en protéines animales, induisent l’élimination du calcium et des acides oxalique et urique dans l’urine, qui sont précisément les composants fondamentaux des calculs rénaux.

De même, une relation a été trouvée entre la formation de calculs biliaires et l’ingestion de grandes quantités de cholestérol et de graisse, typique des régimes à base de viande.

Prévention de l’ostéoporose

Pour des raisons similaires, les végétariens ont un risque plus faible d’ostéoporose. Comme les produits animaux induisent une décalcification des os, la consommation de viande favorise l’ostéoporose.

L’ostéoporose est moins fréquente dans les pays où le végétarisme prédomine.

Amélioration de l’asthme bronchique

Une étude suédoise de 1985 a montré que les asthmatiques qui réussissent à maintenir un régime végétarien pendant un an connaissent une réduction spectaculaire de la fréquence et de la gravité de leurs crises, ainsi que de leur consommation de médicaments. Vingt-deux des vingt-quatre personnes étudiées ont signalé une amélioration de leur état.