Végétarien
Parce que les animaux sont des êtres vivants comme nous

Que veut dire vegan ?

Pourquoi être vegan ne se limite pas à la nourriture ?

Contrairement à ce que l’on puisse penser de prime abord, être vegan n’est pas (seulement) une question de régime alimentaire. Il est vrai que la première image du vegan qui nous vient à l’esprit est celle de la personne qui refuse de manger des aliments d’origine animale mais le concept, l’idéologie en quelques sortes, va plus loin que cela.

En d’autres termes, un vegan adapte son mode de vie et non seulement son alimentation. Un grand nombre d’habitudes quotidiennes (pour ne pas dire toutes ses habitudes) seront par conséquent modifiées pour correspondre à ce désire d’être plus cohérents avec le monde qui l’entoure.

Que veut dire vegan ?

Le véganisme est un mode de vie excluant tout produit d’origine animale, tout produit testé sur des animaux ou ayant nécessité l’exploitation de ceux-ci.

Ce qui signifie que : non seulement la consommation de viande est prohibée mais également les produits issus d’animaux (tels que les oeufs, les laines, le lait, etc.), les produits testés sur des animaux (tels que de nombreux cosmétiques) et tout ce qui peut être considéré comme de la maltraitance animale récréative ou non (animaux dressés, mis en cage ou utilisés pour travailler intensivement).

Vous l’aurez sans doute compris en lisant ces quelques mots : le véganisme est avant tout une question de bien être animal. Mais l’impact de cet art de vivre ne s’arrête pas là. En effet, l’élevage massif d’animaux à également des retombées néfastes en matière d’écologie. L’agriculture moderne aussi… C’est pourquoi, bon nombre de vegans choisissent de consommer local et/ou de choisir des produits végétaux issus d’une agriculture plus responsable (telle que la permaculture) et avant tout de récupérer et de recycler au maximum afin de prolonger la vie de ce que notre société considère comme consommables (vêtements et autres accessoires).

Le vegan est une personne désireuse d’utiliser les ressources disponibles à bon escient, qui considère tous les êtres vivants comme des égaux et qui souhaite préserver son environnement des dommages que peuvent causer ses propres activités.

Pourquoi manger vegan ?

L’alimentation est la base de notre vie. En effet, s’il y a bien quelque chose que nous faisons tous, c’est manger. Nos régimes alimentaires varient d’une région, d’un pays et d’un continent à l’autre mais tous avons développé le concept de cuisiner des aliments.

Les aliments que nous cuisinons sont extrêmement variés. Tellement variés qu’il devient difficile de retenir la provenance, la saison, le processus de « fabrication » (élevage, culture) et de façon plus générale les tenants et aboutissants de ce qui fini dans notre assiette.

Prenons donc l’exemple de la viande :

  • En Europe, notre consommation de viande est particulièrement élevée malgré une tendance légèrement à la baisse ces dernières années. A titre d’exemple, un français consomme en moyenne 86 kilos de viande par an.
  • Au niveau mondial, plus de 60 milliards d’animaux sont tués chaque année pour être consommés. La moyenne par habitant serait de 42,9 kilos par an au niveau mondial (et en augmentation).

Sans rentrer dans plus de détails, il semble déjà évident que l’impact écologique de cet élevage massif soit colossale et que nous ne soyons pas totalement étrangers de la cause de celle-ci.

L’objectif en devenant vegan est donc avant tout de réduire cet impact et de contribuer à la diminution du nombre d’animaux tués et maltraités. L’alimentation étant probablement l’aspect de notre vie provoquant le plus de dégâts à ces niveaux, il semble évident de commencer par l’adapter.

Ne nous méprenons pas, bien d’autres aspects de notre vie sont problématiques et destructeurs de notre environnement. Notre régime alimentaire n’est qu’un point de départ !

Pourquoi être vegan ?

Vegan pour le bien être animal

Ne plus manger de viande, ne plus être complice de maltraitance et s’opposer à l’élevage massif et aux expérimentations sur l’Animal est essentiel.

Nous nous soucions depuis longtemps du bien être de nos animaux de compagnie et cherchons à nous excuser de ne pas en faire de même avec les autres en imposant des règles d’abattages « propres et dignes ». Nous expérimentons sur diverses espèces animales en laboratoires dans le but d’obtenir un mascara ou un baume à lèvre non nocif pour notre santé. Nous nous divertissons devant des animaux en cage ou dressés à coups de fouets pour effectuer des numéros de cirque et faisons ensuite mine d’être indignés lorsque la maltraitance est exposée au journal télévisé.

Des exemples comme ceux-ci ne manquent pas. Les solutions permettant de les éviter ne sont que peu nombreuses.

Vegan pour notre planète

En choisissant un mode de vie plus sain, nous pouvons lutter contre l’impact néfaste de l’humain sur son environnement.

L’élevage et l’agriculture massive ont des conséquences dévastatrices. Des quantités énormes de gaz à effet de serre qui se répandent dans l’atmosphère, des terres incapables de retenir l’eau et provoquant des inondations aux quatre coins du globe, des pesticides épandus par millions de litres sur les aliments que nous consommons ensuite. Bref, l’été 2021 nous le prouve. La terre est à bout de souffle. Nous en sommes victimes et responsables.

Chaque année, la date symbolique de consommation des ressources naturelles terrestres avance. Le tristement célèbre « Jour du Dépassement », nous l’avons atteint cette année le 29 juillet. Souhaitons nous réellement combler nos besoins vitaux à crédits ?

Vegan pour une vie plus saine et sans violence

En utilisant les ressources terrestres différemment, nous pourrions également les partager de façon plus équitable.

Il ne s’agit pas ici de se priver de viande par principe. Il s’agit d’accepter le principe d’équilibre et de considérer les besoins de chacun comme équivalent aux siens. Un monde où vous choisissez d’adapter vos habitudes est également un monde où vous offrez une place à l’autre.

Nous pouvons, j’en suis convaincu, construire une société sans violence (envers l’animal mais aussi entre êtres humains) en partant de ce principe et en faisant le choix de l’altruisme et de la compassion.

 

Tout ceci n’exprime que ce que représente pour moi le véganisme. Il est question d’idéal et d’objectifs communs. De partage et d’offrir la possibilité de vivre décemment à tout un chacun.

Ce n’est pas un régime alimentaire, c’est un mode de vie. Manger vegan, s’habiller vegan, se maquiller et prendre soin de son corps vegan, voyager vegan et surtout penser à l’autre et à son propre impact sur le monde.

Leave A Reply

Your email address will not be published.